A propos de Brioc

imageboiscuir_edited.jpg

« C'est à la fois un défi, une expérience, une création et beaucoup de passion. Il fallait faire en quatre mois un coracle de onze mètres et faire travailler ensemble des gens qui ne se connaissaient pas. Chacun emmenant avec lui une histoire. »

 

Ces propos de Louis Bocquenet en 1999, année de construction de Brioc, rappellent autant les risques que prirent les moines navigateurs, que le chantier d'insertion d'où sort Brioc.

Construit dans la lignée du Saint Brendan de Tim Severin, Brioc est un des rares, sinon le dernier currac'h (ou curragh) océanique naviguant.
La technique de construction est directement inspirée de textes datés aux alentours du Xème siècle, décrivant des bateaux à armatures de bois recouvertes de cuir.

imagegr%C3%A9ement_edited.jpg

Brioc est une réplique de navire du Haut Moyen-Age et fait appel à une méthodologie spécifique très différente des navires traditionnels. Il lui incombe de faire valoir le savoir faire maritime breton à ses origines.

Ainsi, fait de bois et de peaux, il est équipé de cordages en chanvre et de voiles de lin. L'ensemble naviguant qu'il représente doit, par sa cohérence, faire émerger la notion qui nous est chère du « bon sens marin ».

Pour préserver et améliorer cette cohérence historique, ils nous faut produire, reconstituer et adapter des techniques et des outils typiquement médiévaux.

Suivez-nous !

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle